SNUDI-FO 02

Compte rendu du CDEN du 5 novembre 2015

Jeudi 5 novembre 2015 s’est tenu un CDEN
vendredi 6 novembre 2015 par FNEC FP-FO

Fabrice Hureaux (SNFOLC) et Julien SCHNEIDER (SNUDI-FO) représentaient la FNEC-FP FO à ce CDEN.

Déclarations
liminaires du SE-UNSA, de la FSU et de la FNEC-FP-FO (Voir pièce jointe).

Début de
l’étude de l’ordre du jour avec pour commencer l’approbation du procès-verbal
du CDEN du 30 juin 2015 à l’unanimité.

1/ Résultats scolaires :

Brevet :
le pourcentage de réussite est en en hausse depuis 2011 et on a + 1,9% entre
2014 et 2015 dans l’Aisne. Tendance au rattrapage de l’écart avec les résultats
nationaux.

BAC : +1,6%
de réussite entre 2014 et 2015 dans l’AISNE.

Le DASEN
félicite le travail des enseignants pour cette hausse des résultats.

Sans dévaloriser le travail
des collègues du second degré, il est important de souligner que des consignes
de bienveillance par rapport aux notes ont été données aux correcteurs des
épreuves.

2/ Les effectifs :

Le nombre
d’écoles dans l’Aisne est passé de 626 à 552 de 2005 à 2015. Cela va encore se
réduire avec la volonté de fermer des RIP Dispersés pour faire des RPI Concentrés.

Le SNUDI FO défend et
s’oppose aux fermetures des petites écoles et des RPID qui sont le poumon de
nos campagnes.

Le nombre
d’élèves dans le 1er degré est 
passé de 53 334 à 52 206 entre 2011 et 2015. Cette tendance à la
baisse va encore se poursuivre si l’on regarde les perspectives d’effectifs
dans les prochaines années.

Ces données laissent
augurer d’une carte scolaire pénalisante et d’une nouvelle dégradation des
conditions de travail des enseignants.

Le taux de redoublement en CE1 est passé de 5,4
à 1% et en CM2 de 0,8% à 0,2% entre 2014 et 2015.

Ce ne sont pas là, bien
évidemment, les effets positifs de la Réforme des Rythmes Scolaires mais les
résultats des nouvelles consignes ministérielles qui « interdisent »
les redoublements.

La
scolarisation des enfants de moins de 3 ans est en progression de 13,6 à
15,7% entre 2014 et 2015 mais avec un recul dans des REP et REP+.

Le nombre
d’élèves au collège est passé de 23 254 à 23 019 entre 2011 à 2015 avec là
encore des baisses à venir dans les années futures.

Le nombre
d’élèves en SEGPA est passé de 1 340 à 1 072 entre 2011 et 2015.

Du fait de l’interdiction
des redoublements, à très court terme, la SEGPA n’existera plus.

Le nombre
d’élèves au Lycée et Lycée Professionnel est passé de 15 667 à 15 962 de 2011 à 2015.

3/ Orientation de rentrée :

Diverses
diapositives sont montrées sur l’orientation des élèves après la 3ème et le nombre d’élèves qui vont en CAP dans les différentes sections.

On note
aussi une baisse des redoublements à la fin de seconde générale et
technologique.

4/ Rythmes scolaires et
calendrier :

L’expérimentation
du décret Hamon avec une demi-journée libérée : on est passé de 119 à 100
communes de 2014 à 2015. La volonté est de réduire les vendredis AM libérés permis
par ce décret Hamon pour libérer un autre après-midi. Pour pouvoir bénéficier
encore de cette dérogation, il faudra un réel projet sinon le DASEN refusera.

Rappel : la dérogation
pouvait être accordée pour trois ans. Il convient, dans un premier temps, de
vérifier si le DASEN l’avait accordé pour ce nombre maximal d’années.

5/ Ressources humaines 1er degré :

A la rentrée
2013, il y avait 15 postes équivalent
temps plein en trop dans l’Aisne. A la rentrée 2014, il y avait 3,4 postes en déficit et 26 postes de déficit
en 2015 (Il manquait 26 personnes donc les ZIL/Brigades pris dès le début
d’année scolaire 2015/2016).

La situation
se dégrade nettement . Le SNUDI FO avait dénoncé le fait qu’
une partie des postes « en
positif » au regard de la carte scolaire soit absorbée par les dispositifs « Plus de
maîtres que de classes » ou encore « modulateurs REP+ » avec
comme incidence inéluctable l’augmentation du nombre d’élèves par classe. La
FNEC FP FO 02 l’a déjà dit, le dit et le répétera, ce que souhaitent les
collègues, c’est déjà qu’il y ait autant de maîtres que de classes et que les
effectifs par classe soient moindres afin de permettre dans les faits une
pédagogie efficace pour chacun des élèves qui nous est confié.

Une des
causes (entre autres) de cette évolution est le nombre de congés maternité qui
est passé de 75 à 100 entre 2014 et 2015.

Pour pallier
à ce déficit de postes, le DASEN a pris plusieurs mesures : création de 4 postes
de remplacements lors de la carte scolaire, embauche de 20 contractuels depuis
la rentrée, annulation de la formation continue sur les périodes de janvier, février
et mars (période rouge car beaucoup de malades), rigueur sur acceptation des
temps partiels, refus d’exeat…

En 2014, 69 personnes ont repris à temps plein et 92 en 2015 cela à
cause des refus des temps partiels.

Le SNUDI FO a toujours dénoncé la politique rigoureuse de gestion
des ressources humaines qui a entraîné des refus de demandes de temps partiel.
Pour le SNUDI FO, toute demande est légitime. Toutes les demandes de temps
partiels soient satisfaites. 

Le SNUDI-FO revendique le
droit à mutation pour tous, en particulier pour les situations les plus
délicates (handicap, rapprochement de conjoints, situations sociales…). Cette
revendication est portée à tous les niveaux, nationaux et départementaux. Ce ne
sont pas les collègues qui doivent payer l’addition de l’austérité, de la
gestion à flux tendu et du manque d’anticipation dans la gestion du personnel.

 6/ Handicap :

Augmentation
de la scolarisation du nombre d’élèves handicapés en milieu ordinaire depuis
plusieurs années / Augmentation du nombre de structures CLIS-ULIS école/ULIS…

Il y a eu
depuis 4 ans le maintien du nombre d’emplois d’AVS/AESH et de CUI.

7/ Questions diverses :

 

 La compétence des transports scolaires est
passée du département à la région. On ne sait pas encore si ils seront encore
gratuits à la rentrée 2016 avec la fusion des régions…on serait le seul
département de cette nouvelle région à avoir la gratuité des transports…


titre documents joints

Déclaration liminaire de la FNEC-FP FO

6 novembre 2015
info document : PDF
429.4 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP