SNUDI-FO 02

Déclaration liminaire du SNUDI-FO 02 à la CAPD du 6 novembre 2015

samedi 7 novembre 2015

Vendredi 6 novembre 2015 s’est tenue une CAPD avec comme ordre du jour "La formation continue des enseignants de l’Aisne"

Pauline DECLERCK et Roseline ALVAREZ représentaient le SNUDI-FO 02.

Déclaration liminaire du SNUDI-FO de l’Aisne
à la CAPD du 6 novembre 2015

 

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

 

Cette CAPD a pour ordre du jour le plan de formation départemental, constitué uniquement de stages à public désigné, ce qui va à l’encontre du droit à la formation de l’ensemble des collègues du département. Nous souhaitons la mise en place d’un plan de formation composé de stages ouverts, avec des départs en stage étudiés en CAPD dans le respect du barème.

Au cours du mois d’octobre, des collègues issus de deux circonscriptions différentes ont participé à une formation liée à un même projet, initié par la Communauté de communes de leur secteur. Pour les collègues d’une des circonscriptions, la formation était déduite des 18 heures d’animations pédagogiques, alors que pour les autres ce n’était pas le cas. Nous sommes surpris par cette différence de traitement d’une circonscription à l’autre et nous rappelons que les heures de formations effectuées par les collègues doivent être déduites des 108 heures annualisées.

Les problèmes de remplacement rencontrés dans notre département, qui déstabilisent les équipes enseignantes et ont des conséquences sur la continuité des apprentissages, semblent maintenant avoir de surcroit un impact sur la formation des PES. En effet, une tutrice s’est vu retirer sa mission, faute de moyen pour la remplacer lorsqu’elle rendait visite à ses stagiaires. La collègue en question n’a de plus pas été avertie par l’administration. Elle a appris la fin de sa mission de tutorat par la PES qu’elle suivait. Ce manque de considération des personnels n’est pas tolérable.

Nous souhaitons savoir si des démissions de PES ont eu lieu. Vue la situation déjà critique des remplacements dans le département, quelle est l’organisation prévue en cas de démission ?

Enfin, depuis de nombreux mois, les organisations syndicales présentes dénoncent un manque de dialogue social et constatent que les demandées adressées, souvent à plusieurs reprises, via la boîte mail dédiée restent sans réponse. Naïvement, nous pensions que la décision grave de boycotter la CAPD du 13 octobre dernier permettrait de faire avancer les choses et que les relations entre la DSDEN et les organisations syndicales s’en trouveraient améliorées. Force est de constater qu’il n’en est rien.


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP